L' Âme Des Maux

L' Âme Des Maux

Bal(l)ade

Sur des petits sentiers

À travers les bouquets

Le temps est suspendu

 

Humant les vapeurs d’iode

Que la houle disperse

Et l’odeur du monoï

 

Sous un soleil de plomb

Au loin les dénudés

Les pieds nus sur le sable

 

D’autres sur les flots

Au bleuté hypnotique

Et ses reflets d’argent

 

Quatre ailes bicolores

Désirant me distraire

Sur mon bras se posèrent

 

Et près de mon visage

Suis-je une fleur…sauvage ?

Confusion du papillon

 

Et reprenant sa route

Lui un peu étourdi

Moi souriant amusée

 

Qu’il est bon d’oublier

Comme là-haut ces oiseaux

Envolés, liberté

 

Où tout est si léger

Je me laisse porter

Par les courants divers

 

En dehors de ma bulle

Oublier l’heure, présent

Errer parmi ces gens

 

Et l'espace s'assombrit

Parsème son territoire

Sous les accords du ciel

 

Avec quelques complices

Les étoiles et sa lune

Prenant place doucement

 

Sans électricité sans rien

Juste le bruit du silence

Les embruns au lointain

 

L’orchestre est accordé

Pour un chant de la nuit

Sur des notes fleuries

 

Mes yeux se sont fermés

Mon âme est envoutée

Doux refrain de ma vie

Marie G.

 

 

Iles Mer Couchant


25/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres