L' Âme Des Maux

L' Âme Des Maux

Horizon d’un passé

Horizon d’un passé

 

 

Et elle tangue sur les airs,

D’une vieille rengaine.

Et elle tangue dans son rêve,

Au goût de tant d’M.

 

Elle attend son retour,

Comme elle attend la vie.

En attendant son tour,

Sous l’halo de la nuit.

 

La nuit sent bon sous l’horizon,

Et  elle traîne...

La nuit sent bon et l’horizon,

Panse sa peine.

 

La guerre était restée figée, là,

Sur ces grands champs émondés...

Dans sa main une lettre,

Depuis si longtemps, trop usée...

 

Et elle tangue sur les airs,

D’une vieille rengaine.

Et elle tangue dans son rêve,

Au goût de tant d’M.

 

La vision brouillée,

Elle relisait ces mots :

« ..dimanche, je serais près de toi. »

Et elle agita son foulard blanc afin qu’il l’a voit.

 

Et ils tanguèrent sur les airs,

D’une vieille rengaine.

Et ils tanguèrent dans leur rêve,

Au goût de tant d’M.

 

La nuit sent bon sous l’horizon,

Et  ils traînent…

La nuit sent bon et l’horizon,

Pansa leur peine.

 

 

 

 

 

M.G



23/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres