L' Âme Des Maux

L' Âme Des Maux

L'autre côté



L'autre côté

 


 


Au fin fond d'une nuit lunaire et sans nuages.

 

Au fin fond de la nuit l'ancien s'évanouit.

 

Lumière pâle, silhouette sinueuse,

 

Au loin qui m'appelle,

 

Sur une mer tortueuse.

 

Devant toi je viens.

 

Devant toi je vais.

 

Du désir sous nos mains,

 

A la fusion de nos chaires.

 

Nos corps mélangés dans la nuit étoilée.

 

Nous serons Reine ou bien Roi,

 

D'un empire éternel.

 

Dans lequel on fera tout ce que l'on aimera.



M.G



14/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres