L' Âme Des Maux

L' Âme Des Maux

L'autre monde

 

Si près de toi je vis si près de toi je suis

À l’ombre de minuit j’explore ton pays

Le vent comme une main s’invitant sur mes reins

Et perdant l’équilibre sous tes griffes acérées

S’enfonçant dans ma chair… ô feu de notre hiver

Abandonnés lointains épars du destin

Par tes crocs affutés, désirs et douce extase

La mort qui nous naufrage en vie d’un ciel en feu

Réunion l’éternel par nos sangs l’évidence

Unis vers l’autre monde, détachés, renaissance.

 

Marie Gauthier



28/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres