L' Âme Des Maux

L' Âme Des Maux

Toi temps

 

 

Il fut un temps. Une rue de vide.

Un numéro loin de la Seine.

En Italie où coins d'Asie.

Un gris souris en nuits Paris.

Il fut ce temps ou l'on pensait

pouvoir dét'nir tous nos désirs.

Puis assouvir tous nos délires.

Et puis la vie...Et puis ce temps.

Survient le vent qui tout balaie.

Vers d'autres routes. Autre avenir.

Ô souvenirs d'antan

sous nos regards restant

en vie et là figés

Par ces moments si forts

et ses instants violents

Toi fort que j'ai aimé

Toi temps que j'n'oublierai



29/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres